Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : JUSSAC: RETRAITE SPORTIVE DE LA VALLEE DE L'AUTHRE - RSVA
  • JUSSAC:   RETRAITE SPORTIVE DE LA VALLEE DE L'AUTHRE - RSVA
  • : Sous l’égide du CODERS,crée en 2007 l'association a pour vocation de: 1)Favoriser le développement de la pratique des activités physiques et sportives adaptées au temps de la retraite, sans idée de compétition, dans le respect des règlements techniques des disciplines sportives,et des règles de sécurité. 2)Valoriser la préservation du capital santé des pratiquants sportifs avançant en âge. 3)Promouvoir la convivialité par la pratique en groupe des activités physiques et sportives
  • Contact

CONTACTS

Antoine SENAUD:  antoine.senaud@orange.fr

POUR NOUS TRANSFERER VOS PHOTOS:

RS.JUSSACOISE@LAPOSTE.NET
 

PLANNING DES ACTIVITES

AQUAGYM: Le Lundi 9H45-10H30 Centre aquatique - Aurillac

DANSE: Le Mercredi 14H30-16H S-Polyvalente - Jussac

MARCHE NORDIQUE: Le Lundi 13H30 en entente avec le club d'ytrac

Le Jeudidi 13H30 S-Polyvalente - Jussac

RANDONNEE: Le Lundi 13H15 ou 13H30  S-Polyvalente - Jussac
Le Vendredi 8H00 ou 9H00  S-Polyvalente - Jussac - Tous les 15 jours

TIR A L'ARC: Le jeudi 9H-10H30 Complexe Sportif - Naucelles
 

YOGA: Le Jeudi 16H45-18H15 Centre de loisirs - Jussac

 

RANDONNEE

POUR AGRANDIR ET TELECHARGER

LES RANDONNEES

DES LUNDIS ET VENDREDIS

CLIQUEZ ICI

 

LES LUNDIS

Chaussures de marche à tige rigide et semelles crantées obligatoires prévoir boisson et barre énergétique

Par mauvais temps les sorties peuvent être annulées ou modifiées

En fonction de l'enneigement, il sera proposé des sorties en raquettes tout en maintenant les autres randonnées du Lundi.

LES VENDREDIS

A LA JOURNEE

 

 

 

 

MARCHE NORDIQUE

POUR AGRANDIR ET TELECHARGER

CLIQUEZ ICI

 

Categories

29 septembre 2011 4 29 /09 /septembre /2011 08:18

La nuit avait été bien arrosée, les nuages épais, le pessimisme régnait dans la tête des plus téméraires. Malgré cela nous étions une vingtaine ragaillardis par l'optimisme sans faille de nos animateurs, persuadés par les prévisions météo qui promettaient une amélioration certaine. Une super ballade en perspective nous partions rassurés mais capuchonnés car une petite pluie s'était invitée au départ de la rando. La première partie jusqu'à l'approche du col de Cabre, bien que « pluvioteuse », nous laissa apprécier les beaux panoramas qui s'offraient à nos yeux bien que floutés par les verres humides de nos lunettes. Juste avant le col de Cabre, le nez dans nos godasses, nous n'avions pas perçu la présence du danger car à moins d'une dizaine de mètres tapit dans une épaisse végétation, éloigné de ses compagnes, un impressionnant taureau nous fixait d'une mine patibulaire. Totalement insouciante notre valeureuse Raymonde agitait joyeusement sa cape au grand dam de l'inquiétude de ceux qui venaient de percevoir les naseaux de la bestiole. A force de gestes désespérés la prévenant de sa mégarde elle détourna enfin son regard en direction du mastodonte  " Un Salers", alors une poussée d'adrénaline la propulsa de quelques mètres. Avec soulagement, l'animal surement déconcerté par cette horde d'épouvantails à moineaux en resta comme deux ronds de flan. Après cette peur rétroactive, l’adversité nous attendait maintenant sur les crêtes. En direction du col de Rombière nous avons vécu des conditions atmosphériques détestables. Avec peine , lutant farouchement pour garder l'équilibre, nous avancions difficilement sous les coups de boutoir du vent. Froid, pluie et grésil poussés par de très violentes bourrasques, cinglant jambes et visages eurent vite raison de nos chiches équipements. Il était plus de 13H00, la faim tenaillant les estomacs, la plupart de nous , grelottants, mouillés jusqu'aux os n'avaient pourtant comme seule envie, bien compréhensible, le retour rapide aux véhicules. Le pied du Griou atteint, ce détournant du circuit prévu, un bois nous offrit un petit répit le temps d'engloutir à la sauvette une partie du pique nique. Hélas ! les excellents petits pountis de Marie Louise n'ont eu que peu d'effets au réchauffement des organismes. D'un pas soutenu nous dévalions la pente pour retrouver avec bonheur la chaleur douillette de nos automobiles. Déconfits, de retour sur le parking nous pouvions enfin admirer le Griou et le Griounou  découverts, s'offrant ainsi majestueusement à notre dépit.

"Trop dégouté"

Nul doute, tous nous garderons un souvenir inoubliable de cette rando transformée en un véritable périple.

101 2692

Nouvelle image

101 2661

101 2664

101 2658

101 2668

101 2670

101 2671

101 2673

101 2677

101 2679

101 2686

101 2689

101 2690

101 2691

 L'ALBUM SUR PICASA:  ICI

Partager cet article

Repost 0
B.L rsjussacoise - dans RANDONNEE
commenter cet article

commentaires